Référencement et Web design : les couleurs qui font vendre

La vente en ligne et le web design sont deux domaines complémentaires.  Le langage des couleurs en marketing  s’applique également sur les Internet. Il est donc important de choisir les bonnes couleurs pour chaque fonction.

Qu’il s’agisse d’un site marchand ou d’un site vitrine, le visuel influe énormément l’opinion des internautes.  Une étude de  Kissmetrics  le confirme : 92% des internautes estiment que la vue est le sens le plus sollicité et le plus considéré lors de la navigation. Ainsi, on peut dire que les messages véhiculés par les couleurs peuvent être exploités pour améliorer la performance du site et l’expérience utilisateur.

Quelle couleur pour quelle fonctionnalité ?

Taux de conversion : pour le majorer de 21%, il faut mettre les boutons « call to action » en rouge. Il s’agit des boutons « contactez-nous », « cliquez ici » ou encore « ajouter au panier ».

Publicités en ligne : pour que les prospects les reconnaissent, les pubs doivent être colorées de sortes à ce qu’elles soient faciles à distinguer.

Liens hypertextes : pour une question de design  ou d’originalité, certains sites affichent des liens hypertextes sous une couleur autre que le bleu. Et bien c’est une grave erreur parce que la couleur classique de ces liens permet de les identifier plus facilement.

A chaque cible sa couleur : la plupart des sites sont réalisés avec un code couleur inspiré de leur logo mais il faut savoir qu’il est plus intéressant de choisir les couleurs en fonction du public ciblé. Ainsi, l’internaute concerné aura plus l’impression que l’on s’adresse directement à lui.

Se démarquer : en général, le choix des couleurs est fortement influencé par le type de produits ou de services proposés. Dans ce cas, on peut faire preuve d’audace et choisir des couleurs moins utilisés par les concurrents pour sortir du lot.