Procter & Gamble revoit sa stratégie d’externalisation en Inde

L’un des plus grands clients de l’industrie mondiale de l’outsourcing, Procter & Gamble serait en train de réétudier sa consommation de services IT selon le quotidien Times of India. Cette année, plusieurs contrats toucheront  à leur fin et le groupe en profitera sûrement pour rapatrier certains services.

Protect & Gamble est une multinationale de produits de grande consommation. Il s’agit d’une des plus grandes clientes des secteurs historiques de l’externalisation comme l’Inde. Pour des soucis d’ordre concurrentiel, le groupe a décidé de mieux contrôler les segments clés de son environnement IT, notamment ceux qui peuvent avoir un impact direct sur son positionnement par rapport à ses concurrents. Or qui dit contrôle directe dit ré-internalisation, ce qui va engendrer une perte énorme pour le secteur indien de l’outsourcing.

Les outsouceurs indiens n’en sont malheureusement pas à leur première grosse perte puisque Gerenal Motors et American Express ont eux-aussi déjà procédé à une ré-internalisation de certaines activités. Il faut dire que le BPO indien n’est pas au mieux de sa forme ces derniers temps. Beaucoup d’entreprises se tournent de plus en plus vers les destinations émergentes ou optent pour la ré-internalisation des portions d’activité déterminantes. Il est vrai qu’externaliser revient à gagner en efficacité car l’on fait appelle à des compétences confirmées mais parfois, les entreprises préfèrent avoir plus de contrôle en formant ses talents en  interne.

Cette année, les contrats d’externalisation à renouveler atteignent une valeur de 100 millions de dollars selon Everest. Bien que le géant Procter & Gamble n’ait pas encore fait d’annonce officielle à ce sujet, certaines sociétés comme Infosys et TCS seraient déjà à l’assaut de celui-ci.