Madagascar s’est fait une place parmi les destinations des centres d’appels

Centres d’appels : opportunités professionnelles pour les jeunes malgaches

Le marché de centres d’appels à Madagascar a connu un essor stupéfiant durant ces deux dernières décennies. La grande île a su se démarquer des autres destinations des centres d’appels comme la Maurice, le Maroc et les pays du Maghreb et a attiré l’attention des leaders mondiaux dans ce secteur. Les offres d’emploi se multiplient de plus en plus. Les jeunes malgaches, avec ou sans expérience, bourrés d’atouts et de motivation, se précipitent vers le métier de téléprospection, de service client et bien d’autres activités de dans les centres d’appels. Ce secteur a ouvert une nouvelle page dans la création d’emploi dans le pays surtout dans la capitale.

Pourquoi cet épanouissement à grande vitesse ?

La création d’infrastructures de télécommunication répondant aux normes internationales et l’installation des fibres optiques figurent parmi les causes du développement impressionnant du marché de centre d’appels à Madagascar. C’est l’une des conditions qui a motivé les investisseurs en outsourcing d’installer leurs plateaux dans le pays. En outre, Madagascar regorge de jeunes talentueux et dynamiques qui ont des atouts parmi lesquels l’accent qui favorise la qualité relationnelle et la maîtrise des langues étrangères surtout le Français. Les clients ciblés étant essentiellement des Français, le faible décalage horaire avec la France est également un avantage qui a propulsé l’expansion des centres d’appels. Par ailleurs, le coût de la main d’œuvre est assez compétitif. En plus, les agents ont une grande disponibilité.

L’expansion n’est pas prête de s’arrêter

Les conditions d’implantation des centres d’appels à Madagascar ne cessent de s’améliorer. Les  nouvelles constructions et les rénovations des infrastructures d’accompagnement déjà en place figurent dans l’ordre des priorités. Les ressources humaines sont inépuisables. Certaines institutions proposent même une formation spécialisée pour jeunes bacheliers malgaches en vue de leur préparer à être des bons téléconseillers / téléprospecteurs. Les sortants de ces institutions trouvent immédiatement du travail et peuvent mettre en œuvre les compétences qu’ils ont acquises durant leur formation. Entre autres, les centres d’appels dispensent également une formation orientée aux agents nouvellement embauchés. La qualité des services et les performances de ces jeunes incitent les grandes sociétés de centres d’appels à se délocaliser vers Madagascar.

Pour le moment, aucun signe ne prévoit le ralentissement de l’implantation  des centres d’appels à Madagascar. Cette expansion est d’ailleurs bien accueillie. Aujourd’hui, les activités en centres d’appels sont celles qui fournissent le plus de travail aux jeunes diplômés, car les autres domaines ne recrutent que peu d’employés avec beaucoup d’exigences.