Les centres de contact, créateurs d’emploi en Europe

Les centres de contact ont le vent en poupe. Pas moins de 5 entreprises qui opèrent dans ce secteur d’activité figurent parmi les 100 premières entités créatrices d’emploi. Elles ont toutes été créées il y a 5 ans et ont mis des postes variant entre 300 et 2000.

Effectif européen

Au niveau européen, les centres de contact ont su donner du travail à 4 millions d’Européens. C’est un chiffre dépontré par une publication récente de la Confédération européenne des centres de contact. Ainsi, ce secteur regroupe 3,7 millions de travailleurs et 35 000 centres de contact.

Le top 10

La France se trouve en 3e position dans ce domaine d’activité avec 263 000 postes de travail en 2013. Le Royaume-Uni reste par contre le leader des centres de contact. Ce pays rafle donc le quart des effectifs du secteur en Europe. L’Allemagne occupe la seconde position. Dans le top 10, on peut aussi citer les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie, la Russie, la Suède, la Hongrie et la Pologne.

Les conditions de travail

  • Le salaire

Le salaire horaire des travailleurs dans les centres de contact est très disparate entre l’est et l’ouest de l’Europe. Il est d’une vingtaine d’euros à l’ouest contre 5 euros seulement à l’est.

Les centres de contact ont aussi un personnel majoritairement féminin.

  • L’encadrement

Des superviseurs encadrent le travail. Là aussi, les pays ne sont pas sur le même pied d’égalité. En France, le taux d’encadrement est de 1 superviseur pour 15 agents alors qu’aux Pays-Bas, c’est 1 superviseur pour 9 agents. En Italie, 1 superviseur encadre une vingtaine de postes.

C’est pour dire que même si les centres de contact constituent un secteur bien implanté en Europe, les méthodes et les conditions de travail ne sont pas les mêmes.