Le Web chinois interdit tout chiffrement, y compris les VPN

The Guardian et le Global Times rapportent que les autorités chinoises bloquent désormais automatiquement tout chiffrement sur le Web chinois, proscrivant ainsi  les VPN.  Aucune des entreprises implantées en Chine ne peuvent utiliser des VPN sans un accord ministériel. La Chine ne veut pas attendre de mettre la main sur la gouvernance mondiale du web et des télécoms pour dicter les règles qui régissent son Internet. Elle renforce de plus belle le contrôle de l’Internet sur son territoire avec une technologie qui bloque toute possibilité d’utiliser le chiffrement des communications.

Sans chiffrement, sans VPN, les internautes chinois pourront de moins en moins communiquer librement sans risquer de se faire attraper par les autorités.  Les entreprises elles aussi sont victime de cette nouvelle restriction. Les sociétés étrangères basées en Chine ne sont, elles aussi, pas autorisées à utiliser  le VPN. China Unicorn, le plus grand opérateur de télécommunication en Chine, coupe automatiquement toute connexion Internet lorsqu’il détecte un VPN. La Chine est donc plus isolée que jamais.

D’autant plus que, selon le Global Times, ces entreprises étrangères doivent s’inscrire préalablement auprès du ministère de l’industrie et des technologies de l’information pour obtenir le droit d’utiliser des liaisons VPN. Par ailleurs, il indique également que seules les entreprises chinoises et les joint-ventures (sociétés étrangères avec une participation chinoise) auraient le droit de soumettre cette demande d’autorisation. La Chine qui, en plus de montrer ouvertement qu’elle n’est en aucune façon favorable à la liberté d’expression, veut aussi imposer sa politique de contrôle au web du monde entier à travers l’attribution de la gouvernance de celui-ci à une organisation onusienne dans laquelle elle est certaine d’avoir son mot à dire.