La Vente directe d’e-books n’intéresse plus Waterstones qui se rapproche de Kobo

Vente directe d’e-books : Waterstones ne l’aurait confiée qu’à Kobo

La vente directe de livres numériques de Waterstones n’est plus effectuée depuis le site du libraire britannique. Dorénavant, les clients sont systématiquement redirigés vers la plateforme commerciale de Kobo. Cette décision permet à la chaîne britannique de se recentrer davantage sur l’essentiel de son métier, confie James Daunt, le P-DG de Waterstones.

C’est un partenariat de plus pour Kobo

Kobo est une entreprise canadienne spécialisée dans les liseuses et les livres électroniques. Ce n’est donc pas sans surprise que Waterstones l’ait choisi pour  assurer la vente directe des e-books. James Daunt souligne l’importance de ce partenariat : Kobo assurera « une excellence de service que nous sommes incapables d’offrir », lance-t-il.

Par ailleurs, propriétaire du japonais Rakuten depuis 2011, Kobo a déjà à son actif des partenariats avec Tesco, Sony ou encore WH Smith. Waterstones fait donc partie de l’écosystème Kobo, pour ainsi dire. En tout cas, la transition s’achève le 13 juin prochain.

La perspective d’une collaboration avec les librairies traditionnelles

Dans son communiqué, Kobo laisse entendre que la vente directe de livres numériques n’est pas destinée à tuer les livres papier. Le CEO de la société canadienne, Michael Tamblyn, est convaincu que le partenariat avec Waterstones est aussi un moyen pour « aider un grand revendeur de livres papier en assurant la prise en charge des clients qui aiment aussi lire en numérique ».