Informatique, l’utilité des objets connectés au travail

Informatique, les objets connectés au travail

Le port des objets connectés au travail est de plus en plus plébiscité par certains salariés d’entreprise. L’utilité sur le plan professionnel des ces outils connectés n’est pourtant pas encore prouvée. Une récente étude de la société internationale Modis sur le comportement des salariés vis-à-vis de la technologie informatique a en effet montré l’intérêt de certains dans l’utilisation de ces dispositifs connectés portables sur leur lieu de travail. Ces salariés insistent aussi sur le fait que leurs employeurs devraient en supporter le coût.

Les accessoires informatiques connectés dans le travail

90 % des professionnels interrogés déclarent ainsi souhaiter intégrer ces accessoires portables dans leur environnement professionnel pour réaliser certaines tâches. Ces appareils connectés faciliteraient le travail des 37 % de personnes questionnées. Leur utilité devrait être dans ce cas prouvée avant qu’on les intègre dans l’environnement professionnel. En réalité, toujours d’après l’étude, la majorité des salariés ne voit pas en quoi ces wearables pourraient les aider dans l’accomplissement de leurs tâches. Les raisons sont que cette technologie ne correspond pas à leur travail et que ce ne sont que des gadgets.

Les mêmes questions sont posées lors de l’introduction des tablettes dans le milieu professionnel. Car la technologie mobile est surtout profitable aux employés dans leur accès immédiat aux données, ces wearables pourraient emprunter le même chemin. Dans ce cas, il faut que leur utilisation entre dans un cadre bien défini. Selon Bobby Knight de la société Modis, les salariés ayant de l’imagination peuvent d’ailleurs tirer profit de l’utilisation de ces gadgets. Le premier outil suscitant la convoitise des salariés est de ce fait le smartwatch ou le bracelet-montre connecté étant donné qu’il permet l’utilisation de certaines applications très utiles. Il supplante le smartphone lors des réunions tout en permettant l’accès aux e-mails, appels téléphoniques et SMS. Plus de la moitié des sondés estiment ainsi que ces objets portables rendent les informations rapidement accessibles, qu’ils permettent une organisation optimale des emplois du temps et un suivi régulier des informations personnelles sanitaires.

Les lunettes intelligentes de Google et le bracelet-montre connecté sont dès lors les préférés des salariés. Ces outils mettent pourtant en danger la protection des données personnelles au profit de certains hackers malveillants.