Hébergement informatique

Hébergement informatique : De plus en plus d’ampleur

Selon des études réalisées sur 3650 chefs d’entreprise,  il a été démontré que les établissements sont de plus en plus tentés d’expérimenter le service cloud. En effet, 57% des entreprises, les Startups y compris, veulent héberger leurs données. Cela prend de plus en plus d’ampleur à travers les continents du monde entier.

L’importance du cloud sur le marché

En général, chaque entreprise a une raison particulière d’approuver l’usage de l’hébergement de type cloud ou non.

Mais la majorité des sociétés espèrent que l’option pour un hébergeur informatique va améliorer leur situation financière (53%).  54% des consommateurs pensent même que l’hébergement informatique constitue une stratégie d’optimisation de leur revenu. Mais parmi ceux-ci, seul le quart profite réellement des avantages apportés. Le reste n’y a recours que lorsqu’il est confronté à des situations complexes.  Il y a même une catégorie d’entreprises, loin d’être négligeable, qui ne trouve encore aucun intérêt à externaliser ses informations.

Le second intérêt à adopter ce système est l’amélioration de la relation avec la clientèle. Jusqu’ici, seul un quart des consommateurs en a pris conscience.

Pour le moment, le principal souci des entreprises est de trouver le bon prestataire. Pour solutionner ce problème, les entreprises ont eu l’idée d’avoir recours à différents prestataires c’est-à-dire qu’un prestataire spécifié est employé pour chaque tâche. Ils ont opté pour cette politique afin de garder constamment un œil sur la réalisation des services confiés à chaque prestataire.

Encore une petite réticence envers le cloud public

Il est évident que les entreprises se tournent plus vers le cloud privé que le cloud public. En effet, ils n’osent pas encore se risquer à passer le cap et à partager leurs données sur plusieurs serveurs. Cela est encore étonnant vu l’influence de Google ou d’Amazon. A part cela, le cloud hybride gagne aussi de plus en plus de terrain avec 64% de consommateurs. On peut dire qu’il devance de loin les deux modèles de cloud cités précédemment.

Mais ce qui est plus étonnant encore c’est de voir que 20% des utilisateurs du cloud computing appréhendent encore des impacts négatifs sur les budgets annuels de la société.