E-commerce et vente directe : vers une complémentarité

L’informatique au cœur du e-commerce

Le secteur de l’informatique a récemment connu un boom dans l’e-commerce. De la prise de commande automatique en ligne en passant par les entrepôts centralisés, les leaders du domaine ont fait de l’internet un support de vente à part entière. Ce changement vers le commerce en ligne a cependant affecté la vente directe et les magasins physiques perdent de plus en plus leur notoriété. C’est pourquoi de nombreuses entreprises du secteur de l’informatique ont remis la pendule à l’heure et ont décidé d’ouvrir des points de vente directe car selon eux, e-commerce et commerce de proximité sont complémentaires.

L’informatique réinvente la vente directe

S’il a souvent été décrié que e-commerce et vente directe ne font pas toujours bon ménage, certains leaders français du domaine de l’informatique veulent changer la donne. En effet, malgré l’essor de leur activité sur internet, ils estiment que les magasins physiques tiennent toujours une grande place dans la relation client. C’est pourquoi de grands noms du commerce high-tech français tels que materiel.net ou encore LDLC veulent instaurer des showrooms ou des magasins franchisés pour y commercialiser divers produits jusque là uniquement présents en ligne. Etant encore dans sa phase de lancement, le projet devrait entièrement se concrétiser d’ici 2018. En plus de permettre une large possibilité d’achats aux consommateurs, cette stratégie pourrait être très bénéfique au niveau de la concurrence. De telles initiatives laissent à croire que les bonnes vieilles méthodes de vente reprennent du galon et regagnent leur notoriété d’antan.

Tous les consommateurs à l’honneur

La complémentarité de ces deux techniques réside dans le fait que tous les types de consommateurs peuvent trouver chaussures à leurs pieds en fonction de leurs habitudes d’achat. Si l’e-commerce est destiné aux clients digitaux et hyperactifs qui ne disposent pas de temps pour effectuer leurs achats en magasin, la vente directe s’adresse à ceux qui souhaitent s’affranchir des aléas du paiement et de la livraison. Dans cette vision, le cross canal est également à l’honneur car il est possible de convaincre l’e-consommateur d’acheter en magasin, et au client en magasin de passer ses commandes en ligne. Mais le véritable atout en magasin est que le consommateur peut directement observer les produits et mesurer leur qualité. Enfin, le système de la franchise est un petit plus pour LDLC puisque cela va lui permettre de gérer efficacement et méticuleusement les stocks et les commandes dans tous les autres magasins franchisés.